SCANDALE : BLACKFACE CHEZ ALTRAN

Nouvelle affaire de Blackface. Des internautes ont alerté le Cran à propos d’une des plus grandes entreprises françaises, en l’occurrence, Altran.

Via son compte Linkedin, une Team Manager a partagé une photo où pas moins de sept personnes pratiquent du Blackface. Sur la page figure la mention : « Viens rejoindre notre dynamique équipe niortaise dans le cadre d’un stage de commerce et RH de 6 mois »

Le CRAN rappelle une nouvelle fois que le blackface est une pratique issue de l’esclavage, qui consiste pour des personnes blanches à se « déguiser en noir », le but étant en général de susciter, l’infériorisation des Noirs par le rire et la moquerie. Le CRAN rappelle que le blackface est une pratique raciste. Le CRAN a obtenu du défenseur des droits une décision favorable en ce sens le 27 mars dernier, dans l’affaire qui l’opposait aux policiers du Kremlin-Bicêtre. Le CRAN rappelle enfin que cette pratique raciste a également été condamnée par l’ONU.

On se souvient du blackface qui avait eu lieu dans le cadre du festival des Nuits de Fourvière. A Lyon également, l’opéra avait programmé un spectacle de Ravel, tout à fait vulgaire, avec des scènes de Blackface. Rappelons aussi les musiciens de Polaroïd 3 et leur clip honteux, les photos hideuses de Philippe Savoir, les étudiants de l’EDHEC et leur soirée douteuse, l’affiche détestable du festival « Femmes en scène », les élèves du lycée Saint-Adrien de Villeneuve d’Ascq et leur carnaval raciste, la performance choquante de Keen’V dans l’émission C’Cauet diffusée sur la chaîne NRJ 12, les costumes en vente sur le site deguise-toi.fr, le spectacle organisé par la « Blackface Corporation », sans parler de tous les autres cas que les internautes et sympathisants ont indiqués au CRAN.

« Le Cran remercie les internautes, et demande que cette Team manager soit mise à pied dans les plus bref délais, comme ce fut le cas récemment pour l’employé de Fedex », a déclaré Louis-Georges Tin, président du CRAN.

« Mais il n’y a pas que cette Team manager qui soit en cause. Qu’un pareil atelier ait été mis en place suppose toute une chaîne de responsabilités. Il y a non pas une, mais de nombreuses personnes qui ont vu cette manifestation, et n’ont rien trouvé à redire. Le problème n’est donc pas isolé. Cela signifie qu’il y a un déficit de vigilance et de formation. Les warnings n’ont pas fonctionné. Il est vrai que quand on voit le comité exécutif de l’entreprise, la diversité ne semble pas être la priorité de l’entreprise*. C’est pourquoi, au-delà de cette scandaleuse affaire de blackface, le CRAN demande à rencontrer le président d’Altran pour obtenir quelques explications concernant la politique diversité de l’entreprise, sur laquelle il y a lieu de s’interroger », a conclu Ghyslain Vedeux, administrateur du CRAN.

Contacts :
Louis Georges Tin 06 19 45 45 52 tin@le-cran.fr
Ghyslain Vedeux 06 52 11 00 34 messy@hotmail.fr

ALTRAN: Comité exécutif

FEDEX ET MÉTAMORPHOSE : DEUX NOUVELLES AFFAIRES DE BLACKFACE RÉSOLUES

VICTOIRE CONTRE LE BLACKFACE POLICIER

« BLACKFACE CORPORATION » : LE CRAN OBTIENT LE RETRAIT DU NOM ET DE L’IMAGE

BLACKFACE : ALERTÉ PAR LES INTERNAUTES LYONNAIS, LE CRAN FAIT MODIFIER LE SPECTACLE.

SCANDALE À EY (EX ERNST AND YOUNG) : LE SALARIÉ RACISTE SERA BEL ET BIEN LICENCIÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *